Vous êtes ici : Accueil > Prix Bayeux > Prix lycéen > Prix Lycéen 2016 > War is a bitch
Publié : 5 octobre 2016

War is a bitch

[War is a bitch] car elle enlève tout : le sourire sur les lèvres de ce jeune homme de 19 ans ou l’espoir qu’on peut habituellement lire au fond des yeux de chacun... n’est plus chez Daniel. Et pour cause, il a vu son meilleur ami perdre la vie sous ses yeux.
[War is a bitch] car elle détruit tout sur son passage, tous... y compris vous, vos rêves et vos projets.
[War is a bitch] car elle reste totalement indifférente, insensible à la souffrance de l’homme. Elle le déshumanise faisant de lui une machine, inapte à ressentir, incapable d’aimer, bon qu’à tuer.
Après la guerre, il faudra tout reconstruire, mais certaines choses ne se réparent pas, c’est comme ça. D’ailleurs, le regard vague Daniel nous le dit, il est brisé psychologiquement, Kiev s’en sortira non sans difficultés… architectes, artisans et génie civil feront en sortent que... Mais qui aidera les âmes blessés condamnées à se souvenir, à se remémorer, leurs morts et leurs blessés ? A panser des plaies ouvertes qui, à mon avis, jamais ne se refermeront car c’est ce que veut la guerre [War is a bitch] et que la paix aille mourir à la guerre.

Joyce A TL2